mercredi 11 avril 2018

Disparition à Versailles (Agents Virtu'elles #1) • Virginie Platel.




Agents Virtu'elles, tome 1 : Disparitions à Versailles
de Virginie Platel.
Genre : Aventure, historique, romance.
Mon édition : MxM Bookmark.
302 pages (ebook).




Résumé : Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que l’un des plus célèbres tableaux d’Élisabeth Vigée Le Brun, portraitiste de Marie Antoinette, a disparu. Et personne ne semble se rappeler de son existence ! 
Aidée par un ami scientifique, Elfi va remonter le temps jusqu’au XVIIIe siècle pour tenter de percer des mystères dont dépendent à la fois son destin et sa survie. Elle pourra toutefois compter sur la mystérieuse Inès pour la seconder dans cette mission. Prises au jeu des énigmes et du turbulent Paris de l’époque, fréquentant même Élisabeth Vigée Le Brun et Marie Antoinette en personnes, le duo devra déjouer les pièges de la cour. Ensemble, elles tenteront d’éviter les multiples dangers qui jalonneront leur chemin. 
Mais pourront-elles sortir indemnes de cette obscure machination ? Et surtout, une fois les pièces du puzzle assemblées, Elfi et Inès pourront-elles accepter une vérité qui défie l’imagination ?


14/20.

  • J'AI AIMÉ : Le côté historique, les personnages secondaires.
  • J'AI MOINS AIMÉ : La timidité de la romance, tout se passe sur une seule journée.


Un grand merci à MxM Bookmark qui continue de me faire confiance et NetGalley. Si j'ai choisi ce roman en particulier, c'est parce que les romances entre femmes sont si rares et que j'étais vraiment curieuse, surtout sur un fond de voyage dans le temps. Je ne peux pas résister à ce combo ! Malheureusement, je n'ai pas autant apprécié que ce que je pensais... Il y a de bien bonnes choses, qui ont su m'embarquer, et d'autres qui au contraire m'ont frustrée.

Depuis qu'Elfi a quitté Paris pour le Sud de la France afin de suivre son mari, elle est au chômage... Un chômage qui lui pèse surtout que le domaine de l'art, dont elle est spécialiste, est assez fermé. Toutefois, le matin où elle découvre que sa peintre favorite et notamment un tableau qu'elle adore et qui l'a suivie toute sa vie a disparu de l'Histoire, Elfi se voit proposée une occasion en or : Aussi fou que cela puisse paraître, un laboratoire a mis au point un voyage dans le temps. Tout n'est pas clair dans les locaux de l'Athanor, mais pour sauver les œuvres qu'elle aime, Elfi fonce sans un seul regret. Surtout qu'elle ne sera pas seule dans l'aventure : Inès, ancienne gendarme, est là pour assurer ses arrières.

Un point qui m'a chagrinée et qui m'a vraiment empêchée de me plonger dans cette histoire est l'héroïne. Elfi est plus spectatrice de l'histoire que réellement actrice, ce qui crée un détachement, une certaine froideur entre elle et nous, et entre nous et les péripéties. J'ai été assez contrariée de la voir aussi hors d'atteinte, de décrire ce qu'elle voit plus que ce qu'elle pense, ressent, imagine. L'idéal aurait été un juste milieu, pour permettre de se plonger à la fois dans le XVIIIè siècle dans lequel on nous envoie et à la fois dans la peau de notre narratrice.

« Sur la route, les carrosses circulent dans les deux sens, tandis que des piétons tentent de ses faufiler au milieu d'une circulation dense. Parfois même, ils y déambulent tranquillement faute de vrais trottoirs. C'est un miracle qu'il n'y ait pas plus d'accidents. En tout cas, les gens ne manquent pas de s'invectiver avec plus ou moins de virulence.
- On se plaint des embouteillages parisiens, mais apparemment c'est un héritage ancestral ! souligne Inès avec raison.
- Oui, et c'est plutôt dangereux d'être piéton ici !
Je suis en train de me dire qu'il serait peut-être judicieux d'attendre que ça se calme quand Inès m'attrape par la main et m'entraîne à sa suite pour traverser la rue, me tirant brutalement de mes pensées. Je suis en état de choc, mais indemne, lorsque nous arrivons de l'autre côté. »

Les personnages secondaires en revanche m'ont beaucoup plu et surtout Inès. Inès est du genre bougon, mystérieuse, et qui ne parle jamais pour ne rien dire (même si elle peut avoir le sang chaud). Elle m'a fait rire, elle, si peu à l'aise dans le XVIIIè siècle mais qui profite de son déguisement d'homme pour remettre à la place certains dès qu'elle le peut. Pour moi, elle est le point fort de l'aventure. Et la peintre, Elizabeth Vigée Le Brun est également un personnage très agréable, rafraîchissant, et qui nous permet de nous rapprocher de l'Histoire avec un grand H. C'est une petite plongée dans l'art avec une petite course contre la montre, et ça a été très sympathique !

Le décor historique est très travaillé, on s'y croirait presque et on fronce du nez plus d'une fois tant on n'aimerait pas vivre à cette époque finalement... Car bon, derrière les jolies robes et réceptions qui peuvent en faire rêver certain(e)s, les droits des femmes, ce n'est pas ça, l'hygiène non plus, et la célèbre Révolution de 1789 approche ! ^^ Je ne suis pas une experte mais les descriptions m'ont paru réalistes et ce fut une atmosphère curieuse, dynamique, et oppressante par moment.

« La reine et la peintre enchainent alors sur un autre duo, au grand dam d'Inès, et mon esprit se met à voyager. La musique élève l'âme et réchauffe le cœur, mais, entre autres vertus, elle possède véritablement son propre espace-temps et nous sommes tous partis dans une autre dimension, qui n'et faite que de beauté, de pureté et d'innocence.
En regardant la reine, il me semble voir pour la première fois, et sans doute la dernière, un grand et bel oiseau chantant, pris dans une cage aux lambris dorés, et condamnée à être bientôt sacrifié sur l'autel de la Révolution. »

La seconde et dernière chose qui m'a un peu fâchée aussi et je termine par ça, c'est la romance. Alors que beaucoup de moments s'y prêtent, elle reste trop timide. Et par là, je dirais même : ultra-timide. Ce n'est pas une question d'être subtile ou pas, les risques ne sont tout simplement pas pris selon moi. Une romance entre femmes, c'est rare dans la littérature, et ça peut être beau, positif, inspirant, loin d'être dramatique. On a besoin des rapprochements mignons, amoureux, sympas, piquants, etc, qu'on trouve dans les romances habituelles mais que je n'ai malheureusement pas retrouvé ici.

  • EN CONCLUSION : Du bon et du moins bon. J'en attendais bien plus de la romance qui aurait pu être si agréable et bien se marier avec l'ensemble... Toutefois, le côté historique et les enjeux que l'on découvre donne un certain sentiment de vouloir en savoir plus. Je ne refuserai pas un second tome pour voir où les choses se dirigent !

Prochaine lecture : Kate Daniels, tome 4 : Blessure Magique d'Ilona Andrews.

tâches d'encre

  1. L'histoire me tentait bien tout comme le fait que la romance soit entre deux femmes, mais vu les points négatifs que tu évoques, je suis moins tentée^^'

    RépondreSupprimer
  2. J'aimais beaucoup le résumé (par contre, petit point superficialité, je suis pas trop fan de la couverture^^), dommage que ça ne soit pas aussi bien que ça semblait le promettre :/
    J'attendrais ton avis sur le tome 2 pour voir si je me lance dedans =D

    RépondreSupprimer
  3. Franchement, il me tente beaucoup, mais les points négatifs que tu soulèves...rahh c'est dommage que la romance ne soit pas mieux exploitée, c'est vrai que c'est rare une romance entre femmes en plus. C'est clair que même si j'adore la période, je n'aurais pas aimé y vivre...ou alors sans avoir à subir tous les inconvénients, juste en spectatrice. Je crois que je vais quand même le lire, mais bon, je te fais suffisamment confiance pour savoir que je vais relever les mêmes points négatifs !

    RépondreSupprimer
  4. Vu que de base, je ne suis pas une grande femme de romance, je ne serai pas spécialement été sur ce titre de toute façon. Mais avec ce que tu en dis et les points négatifs que tu soulèves, c'est clair qu'il ne passera pas le pas de la pile à lire.

    RépondreSupprimer
  5. Ca reste assez mitigée tout ça... Je n'ai jamais été tentée par les romances historiques (même si je me dis qu'il faudrait que je laisse une chance à ce genre au moins une fois) alors je vais passer mon chemin. :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree