vendredi 21 juillet 2017

A Conjuring of Light (Shades of Magic #3) • V.E. Schwab.




Shades of Magic, book 3: A Conjuring of Light
de V.E. Schwab.
VF: (VF en prévision).
Genre: Fantasy, YA.
Mon édition: Titan Books.
666 pages.




Résumé: The precarious equilibrium among the four Londons has reached its breaking point. Once brimming with the red vivacity of magic, darkness casts a shadow over the Maresh Empire, leaving a space for another London to rise. Kell èonce assumed to be the last surviving Antari- begins to waver under the pressure of competing loyalties. Lila Bard, once a commonplace -but never common- thief, has survived and flourished through a series of magical trials. But now she must learn to control the magic, before it bleeds her dry.
Meanwhile, the disgraced Captain Alucard Emery and the Night Spire crew are attempting a race against time to acquire the impossible, as an ancient enemy returns to claim a crown and a fallen hero is desperate to save a decaying world.


20/20.

  • J'AI AIMÉ: TOUT, la force des personnages, l'univers incroyable. 
  • J'AI MOINS AIMÉ: /.

/!\ Spoilers évidents si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Je suis au bout de ma vie ; à la fois entière et complètement dévastée. J'ai vécu cette trilogie avec toutes mes tripes, et c'est déjà la fin... Une fin magistrale ! Une fin à la hauteur de toutes mes attentes ! Une fin à la hauteur des personnages incroyables et de l'univers saisissant que j'ai suivi pendant trois tomes ! Ce tome était si parfait. De A à Z, zéro faute. J'ai dévoré avidement les aventures de Lila, Kell, Rhy, Alucard, et Holland, j'ai plongé avec eux dans les ténèbres qui s'emparent de Londres, j'ai plongé dans toutes leurs émotions, et je suis loin d'en ressortir indemne. Tous ces personnages font partie désormais de moi et jamais, ô jamais, je ne les oublierai.

Osaron a soif de pouvoir, il en veut plus, et toujours plus... et ce que lui offre Holland n'est pas assez. En revanche, le Londres de Kell respire tout ce à quoi il aspire ; la magie, la vie, l'opulence
Mais, dans le Londres rouge, l'empire Maresh n'a aucune idée de la menace qui plane et quand celle-ci s'installe, c'est un vent de terreur et la royauté nage en plein doute. Le roi, la reine, Rhy, et même Kell sont sous le choc. C'est une véritable course contre la montre qui se met en route, et Alucard et Lila ne comptent pas laisser la couronne faire face seule...

Caring was a thing with claws. It sank them in, and didn't let go. Caring hurt more than a knife to the leg, more than a few broken ribs, more than anything that bled or broke and healed again. Caring didn't break you clean. It was a bone that didn't set, a cut that wouldn't close.
It was better not to care -Lila tried not to care- but sometimes, people got in.
L'énorme point positif de cette trilogie, ce sont vraiment les personnages. Je les ai dans la peau ! Je les aime, je les chéris, j'ai envie de les cajoler, ils sont tous dans mon cœur, et dans ce troisième et dernier tome, ils m'en ont fait voir des couleurs comme jamais. Tous sont approfondis avec minutie et le lecteur peut tantôt s'identifier à l'un ou à l'autre, ou se prendre d'affection ; dans tous les cas, il est plus que difficile de les départager et d'avoir UN seul favori. Mon cœur est personnellement déchiré entre Kell, posé, respectueux, loyal, et Holland, un personnage incroyablement construit depuis le premier tome et qui suit une évolution de folie. Mais, Lila est parfaite aussi, un vrai modèle. Et Alucard et Rhy me touchent toujours autant, ensemble comme séparément. Les relations entre tout ce beau monde sont touchantes, passionnantes, intrigantes, piquantes, belles... Ces cinq-là m'ont fait vibrer à un point innommable, ce fut tout simplement fantastique !

Emira rocked back as if struck. "I do not hate him, though I wish I could. You have a blindness when it comes to each other, and it terrifies me. I don't know how to keep you safe."
"You don't have to," said Rhy, getting to his feet. "Kell has done it for you. He's given his life, and saints know what else, to save -to salvage- me. Not because I am his prince. But because I am his brother. And I will spend every day of this borrowed life trying to repay him for it." 
"He was meant to be your shield," she murmured. "Your shelter. You were never meant to be his."
Rhy shook his head, exasperated. "Kell isn't the only one you failed to understand. My bond with him didn't start with this curse. You wanted him to kill for me, die for me, protect me at all costs. Well, Mother, you got your wish. You simply failed to realize that that kind of love, that bond, it goes both ways. I would kill for him, and I would die for him, and I will protect him."

L'histoire est la continuité directe du second tome, qui nous a préparé tout le long à ce dernier tome explosif et prenant. Ici, pas un instant l'auteure nous laisse souffler. Les actions s'enchaînent, les émotions aussi, et ce fut vraiment à chaque fois un crève-cœur de devoir reposer le livre. Ce fut littéralement un bouleversement émotionnel pour moi, parce que les personnages sont de vraies réussites, comme on en voit rarement, et qu'ils sont plongés dans un univers sombre, violent, mystérieux, et qui fait pourtant TANT envie !

Car oui après les personnages, le second énorme point positif, c'est l'univers. Même si on se concentre entièrement (ou presque) sur le Londres rouge dans lequel tout nos personnages principaux progressent, jamais on oublie la présence des autres Londres. Je suis totalement charmée par ce monde de magie, de mystères, d'actions, où rien n'est manichéen, où chaque page révèle une nouvelle surprise, un nouvel étonnement, un personnage intrigant. C'est un univers riche et dense qui entraîne le lecteur dans une imagination sans limite. Le monde créé par Victoria Schwab se devine immense. C'est un monde tellement vaste, tellement ouvert, que ce tome signe peut-être la fin d'une aventure, mais le lecteur, lui, peut s'en imaginer des milliers d'autres.

  • EN CONCLUSION: A Conjuring of Light est un dernier tome tout simplement parfait, un magnifique coup de cœur qui su m'entraîner au delà de ce que j'en attendais. Je savais que j'adorerais, mais à ce point, c'est tout simplement magique. 

Tomes précédents:
Saga terminée

Prochaine lecture: La Passe-Miroir, tome 2: Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos.

tâches d'encre

  1. Réponses
    1. Cette saga est GÉNIALE ♥_♥
      J'espère vraiment que tu vas aimer !!

      Supprimer
  2. Il faut vraiment que je lise vraiment le premier tome !! :D

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree