jeudi 20 avril 2017

Le livre d'Hector (Les carnets de Cerise #2) • Joris Chamblain & Aurélie Neyret.




Les carnets de Cerise, tome 2: Le livre d'Hector
de Joris Chamblain & Aurélie Neyret.
Genre: Bande-dessinée, jeunesse.
Mon édition: Les éditions Soleil (Métamorphose).
76 pages.





Résumé: « Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça.
Il était une fois... ben moi, Cerise !
J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets.
On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes... En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux... »


18/20.

  • J'AI AIMÉ: Toujours le combo de l'émotion et des graphismes.
  • J'AI MOINS AIMÉ: /.

J'ai décidé de relire un carnet de Cerise par mois, histoire d'avoir une petite touche de douceur de Mars à Juin ♥ Ces BD me font vraiment un petit truc en plus par rapport aux autres (même si je n'en lis pas beaucoup). Les dessins magnifiques couplés à l'émotion suscitée par chaque histoire que Cerise explore, c'est toujours un sans faute pour moi ! Ce second tome est vraiment mignon tout plein, avec une histoire bien différente du premier tome mais qui s'en rapproche par la nostalgie, l'espoir, la renaissance de quelque chose. Impossible de ne pas en ressortir touché en plein cœur !

Ce sont les vacances d'été, les dernières avant l'entrée au collège... Et Cerise vit ses premières disputes importantes avec ses copines Line et Erica. Absorbée par un nouveau mystère, une vieille dame qui toutes les semaines, à la même heure, se rend à la bibliothèque pour emprunter toujours le même livre, Cerise oublie l'importance de l'amitié et parfois aussi, de la sincérité...

(Cliquez pour agrandir →)
Cerise est toujours autant ce personnage qui me touche énormément et dans lequel je reconnais l'enfant et la jeune adolescente que j'ai été ! A dix ans, presque onze, le collège qui approche, Cerise apprend que les relations avec les autres s'entretiennent et que ce n'est pas toujours facile de grandir... Malgré ces petites leçons de vie, Cerise a tendance tout de même à redonner le sourire autour d'elle. Tout comme elle arrive à nous emporter dans un tourbillon d'émotions comme la nostalgie, l'émerveillement, le bonheur, le don de soi, et j'en passe de jolies et belles choses !

Ses rapports avec les personnages secondaires sont bien plus mis à l'honneur ici. Nous retrouvons la romancière Madame Desjardins, qui inspire énormément Cerise et qui la pousse à travailler son imagination. Mais aussi Erica et Line, ses meilleures amies qui se rebellent un peu contre le caractère parfois égoïste de l'héroïne. Sans oublier la maman de Cerise pour qui j'ai un petit coup de cœur. Les relations entre Cerise et sa mère ne sont pas faciles, comme beaucoup de relations parent/enfant quand l'enfant atteint l'adolescence, et j'aime beaucoup tout ce que dégage leur lien à toutes les deux, et tout ce que ce lien contient de vérités.


Tout comme le premier tome, ce second reste dans des tons majoritairement chaud, ce qui est un régal pour les yeux. Quelques pages changent de couleurs, au gré de l'émotion qui souhaite être retransmise, et ça marche. Tout ce maniement des couleurs et des palettes... C'est d'une subtilité, d'une finesse, d'un goût, que je trouve incroyable ! 

  • EN CONCLUSION: Les carnets de Cerise sont un concentré de douceur, de merveilles, de tendresse, je les recommande vraiment à tous ! Adultes, ados, enfants, chacun pourra y trouver son compte. Le compte que j'y trouve, à chaque tome, c'est le goût des souvenirs. Chaque tome nous plonge dans ce thème et nous donne envie de chérir tous nos souvenirs les plus chers.

Tome précédent:

Prochaine lecture: Meg Corbyn, tome 3: Gris présages (en VO) d'Anne Bishop.

mardi 18 avril 2017

Soeurs de sang (Vampire Academy #1) • Richelle Mead.




Vampire Academy, tome 1: Sœurs de sang
de Richelle Mead.
Genre: Fantastique, YA.
Mon édition: Castelmore.
376 pages.





Résumé: Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun; à l'abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï.
Menacées au sein même de l'Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels noctures inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes: les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l'une d'entre eux pour l'éternité.


16/20.

  • J'AI AIMÉ: Divertissant, l'héroïne est plutôt badass.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Un peu « adolescent ».

Il y avait un petit moment que j'avais envie de me lancer dans cette saga ! Mais c'est vraiment la réédition chez Castelmore qui m'a décidée (de très jolies couvertures + format poche) ! Je connaissais déjà l'histoire principale de ce premier tome, puisque j'ai vu le film, et j'étais sûre d'aimer puisque j'avais bien apprécier le film qui a pourtant fait un bide... C'est donc sans surprise que j'ai trouvé ce premier tome divertissant, avec un univers encore plus plaisant qu'à l'écran, et avec des personnages qui me promettent une suite à la hauteur !

Suite à un danger de l'ombre guettant sa meilleure amie Lissa, Rose a pris les commandes et toutes deux ont fuit l'académie de Saint-Vladimir pour se fondre parmi les humains, saines et sauves. C'est à Rose que revient la sécurité de son amie, c'est ancré en elle, elle-seule peut ressentir les émotions de Lissa et savoir si cette dernière est en sécurité ou en danger. Malheureusement, malgré leur vie tranquille, les vampires les rattrapent et les deux adolescentes sont forcées de revenir à l'école... où recommencent ces mystères qui ne cessent de suivre Lissa.

« - Mademoiselle Hathaway ! glapit-elle. Vous dépassez les bornes !
- Elles sont liées l'une à l'autre. (La voix grave au léger accent russe de Dimitri nous détourna de notre altercation. Kirova semblait avoir oublié sa présence. Pas moi. La puissant qui émanait de lui était trop fort pour cela. Il était toujours adossé au mur, dans une pose qui faisait penser à celle d'un cow-boy, avec sa veste ridiculement longue, et il ne regardait que moi.) Rose sait ce que ressent Vasilisa. N'est-ce pas, Rose ?
J'eus au moins la satisfaction de voir Kirova stupéfaite.
- C'est impossible..., balbutia-t-elle. Ça ne s'est pas produit depuis des siècles.
- C'est évident, insista Dimitri. Je m'en suis douté dès que j'ai commencé à les observer.
Je détournai les yeux sans rien dire.
- C'est un don, murmura Victor depuis son fauteuil. Une chose rare et précieuse.
- Les meilleurs gardiens de notre histoire avaient tous un lien avec leur Moroï, ajouta Dimitri. »

Comme dans le film, Lissa n'est pas un personnage que j'ai fort apprécié. Il faut dire qu'elle passe assez vite pour la « nunuche » de service bien qu'il lui arrive des choses qui sont loin d'être drôle ! Elle n'est pas très bien mise en avant, dans ce premier tome en tout cas, et elle a un caractère de suiveuse. Heureusement, Rose égaye le tandem qu'elles forment ! Rose est une leader dans l'âme. Elle est pleine de caractère, de répartie, ambitieuse et déterminée. N'ayant pas sa langue dans sa poche et restant malgré tout une adolescente de son âge, j'ai pris un énorme plaisir à la suivre en tant qu'héroïne.

Soeurs de sang est un premier tome qui reprend plein de codes de la littérature pour ado: amitiés, rivalités, petits mystères, et amours impossibles, on ne s'ennuie pas ! Il y a un côté teen indéniable par moment, qui se trahit par des scènes shopping ou des scènes de fête, mais c'est assez divertissant pour que je pardonne ce ressenti de temps à autre ! L'univers possède beaucoup de facettes, des facettes complètement invisibles dans le film (et je comprends les déçus). L'accent est mis sur la hiérarchie du monde vampire par exemple, entre familles royales, dhampirs, gardiens, pouvoirs, etc, et ça me donne envie d'en découvrir plus.

« - Tu risquerais d'hésiter. Et cette hésitation pourrait te coûter la vie, ainsi que celle de Lissa.
- Alors, comment fait-on pour ne pas hésiter ?
- Tu dois te répéter que cette personne n'est pas celle que tu as connue, qu'elle est devenue une créature perverse, contre nature et maléfique. Tu dois oublier tous tes liens affectifs et te contenter de faire le nécessaire. S'il restait la moindre parcelle de son ancienne identité à cette personne, elle t'en serait probablement reconnaissante.
- Que je la tue ?
- Si quelqu'un te transformait en Strigoï de force, que voudrais-tu ? »

Je n'ai, cependant, malheureusement pas succombé à Dimitri (peut-être pas encore ?), mais je l'ai tout de même trouvé sympathique et la relation de mentor/élève entre lui et Rose m'a plu. Je m'attendais peut-être à plus de confrontations ou de moments complicité pour faire valoir l'évolution de leur relation.

  • EN CONCLUSION: Un premier tome qui nous annonce une saga pour ados prometteuse. J'ai déjà hâte d'en savoir plus ! Sœurs de sang est divertissant, va droit à l'essentiel, et possède un petit côté addictif. 

(bonjour, je trouve que Crystal Reed ferait une très chouette Rose)
Prochaines lectures: Meg Corbyn, tome 3: Gris présages (en VO) d'Anne Bishop.
Les carnets de Cerise, tome 2: Le livre d'Hector de Joris Chamblain et Aurélie Neyret.

lundi 17 avril 2017

Sunday's books #121.

Sunday's books est un rendez-vous hebdomadaire crée par Saefiel.
Pour ma part, il y aura trois parties:
« Mes petites lectures » qui reprend mes lectures passées, en cours, et à venir, comme le C'est lundi.
« L'espace cocon » qui remplace le Lifetime car je n'aime pas spécialement parler de ma vie, alors je parlerai plutôt plutôt de choses comme séries, photos, etc, à voir.
« Côté blogs » qui récapitule mes articles de la semaine et où je partagerai les chroniques qui m'ont marquée sur les blogs que je suis activement.

---
---

Ce que j'ai lu ces deux dernières semaines:

Je n'ai pas lu beaucoup en deux semaines, mon rythme en prend un sacré coup... Et j'accuse Cuckoo Song qui m'a vraiment énormément ennuyée et dans lequel j'ai eu du mal à me plonger. Du coup, j'ai un peu mis de côté la lecture. Mais ça ne m'a pas empêché de passer un bon moment avec le troisième tome de Francesca Cahill !

Ce que je suis en train de lire en ce moment:




Vampire Academy, tome 1: Sœurs de sang de Richelle Mead.
Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun: à l'abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï.
Menacées au sein même de l'Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes: les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroïs, pourraient bien faire de Lissa l'une d'entre eux pour l'éternité.




Ce que je vais lire ensuite:

J'aime beaucoup Vampire Academy T1 mais j'avance doucement... Je crois que je ne me suis toujours pas remise de la lenteur de Cuckoo Song T_T En tout cas, ensuite, je lirai Meg Corbyn T3 ! Et j'espère bien que cette saga qui n'a plus à me prouver sa valeur me replongera dans mon élément ♥

---
---

• Mes films de ces deux semaines •

- Anastasia (17/20): Un re-visionnage doudou qui fait tellement de bien ! J'aime tellement ce film et cette histoire, je retourne vraiment en enfance à chaque fois !
- Kuzco, l'empereur mégalo (17/20): Un re-visionnage aussi ! C'est la semaine ! ^^ Et là aussi je me suis régalée. C'est une ambiance totalement différente d'Anastasia, et c'est si drôle !

- La fille du train (16/20): J'étais très curieuse à propos de ce film, même si le livre ne me dit rien, et je n'ai pas été déçue ! L'histoire est intéressante, dérangeante, stressante, le pari de ce thriller est réussi donc. Et puis, mention spéciale à Emily Blunt dont le jeu d'acteur est saisissant !

---
---

Sur le blog ces deux dernières semaines:

Rendez-vous: Time to Choose.

Chez les autres:

- De la plume au clic a beaucoup aimé Eleanor & Park, un roman que j'ai adoré !
- Pluie de mots me donne très envie de lire Appuyez sur étoile !


Je vous souhaite une bonne semaine et de belles lectures !
Bisous ♥

samedi 15 avril 2017

Tag: Get to know ya.

Coucou !

Aujourd'hui, je vous présente sur le blog un petit tag: Get to know ya. C'est Plouf qui lit qui m'a taguée, et ce, depuis deux semaines au moins (oups) !

-Plouf qui lit a repris un tag anglophone (qu'elle a traduit) de la chaîne Book Roast, qui elle-même a repris le tag sur la chaîne de Phoebe. C'est donc un tag tout frais tout neuf en français, par les bons soins de Plouf ♥-

---

LET'S GO!

1. Quel est ton livre préféré ?

Alors que c'est une question plutôt compliquée pour beaucoup de monde, ça ne l'est pas vraiment pour moi ! c'est une question à la quelle je réponds toujours sans hésitation: Geisha ! Ce roman m'a fait sortir de mes retranchements (ce n'est pas mon genre de prédilection), je l'ai lu et relu et tellement usé, et chaque lecture est à chaque fois un énorme coup de cœur ♥

2. Quel était ton livre préféré il y a 5 ans ?

Comme toi, Plouf, je suis une nana plutôt constante ! Il y a 5 ans, j'étais déjà sous le charme de Geisha !

3. Ta duologie/trilogie/saga préférée ?

Sans surprise pour personne: HARRY POTTER FOR EVER!!

4. Quel est le dernier livre que tu as lu ?

Et pfff.... c'est une déception ! Ça m'a pris 10 jours pour le terminer, alors que c'est un roman jeunesse et plutôt court. Ça manquait vraiment de rythme et les personnages étaient trop fades pour moi !

5. Quel est le dernier recueil de poèmes que tu as lu ?

Alors je n'aime pas les poèmes. Ça, c'est fait ! Ce n'est vraiment pas un genre qui m'emballe et qui me séduit... Et pour le coup, le dernier recueil de poèmes doit remonter au lycée avec le fameux Baudelaire.

6. Quel livre a le plus influencé ta vie ?

Sans hésitation, les Harry Potter. J'ai littéralement grandi avec, au fil des sorties, romans comme films, je n'ai rien de plus dans la peau que cet univers et leurs personnages. C'est mon échappatoire, mon doudou.

7. Quel est le livre qui t'a fait le plus pleurer comme un bébé ?

Les larmes me montent facilement aux yeux quand je suis émue. Mais alors pleurer de chez pleurer, c'est rare. Et le roman qui a réussi à me mettre dans cet état, c'est Avant toi. J'ai eu sincèrement du mal à me calmer en refermant la dernière page !

8. Quel livre t'a fait rire ?

Lu dans les débuts du blog, et même si beaucoup de romans m'ont fait sourire, Les petits secrets d'Emma, lui, m'a régalée ! Je me suis tellement mise dans la peau d'Emma, si gaffeuse, que j'ai accroché immédiatement et que j'ai ri, mais ri !

9. Quel personnage de livre voudrais-tu être pendant une journée ?

Cette question est hyper difficile... Il n'y a pas vraiment de personnages que j'envie. Mais j'aimerais bien voir ce que ça donne d'être dans la peau d'Hermione (Harry Potter). Elle est brillante et elle fait partie d'un univers que j'adore. D'un autre côté, j'aimerais bien entrer dans la peau de Keleana (Throne of Glass/Keleana), mais juste pour côtoyer Rowan d'un peu plus près... non parce que le reste, les dangers tout ça, non merci.

10. Un livre tellement bien que tu en as rêvé ?

Je n'ai pas de livre en particulier pour cette question là. En fait, je suis très imaginative, et je fais souvent des rêves en lien avec mes lectures (dans l'univers que je lis, ou avec les personnages qui m'accompagnent durant ma lecture) ! Cette particularité a son bon, je fais de chouettes rêves ;)

11. Un livre que TNPF (Tu N'as Pas Fini) ?

Ça m'arrive très très peu, je déteste ça et je me force toujours à aller jusqu'au bout... Les livres que j'ai abandonné se comptent vraiment sur les doigts d'une seule main ! Et le dernier en date, c'est Fascine-moi, le quatrième tome de Crossfire de Sylvia Day. Mon Dieu, quel ennui !! Du blabla pour ne rien dire, des retournements de situations incompréhensibles histoire de compliquer la romance et rallonger l'histoire, franchement c'était juste pas possible...

12. Quel livre as-tu hâte de lire ?

La conclusion d'une trilogie que j'adore !! J'ai tellement hâte de le sortir de ma PAL et en même temps: je ne suis pas prête du touuuut. Ce tome est un pavé, il est apparemment mouvementé, et il faut dire au revoir aux personnages (et c'est pô juste)...

---

Je tague:

(évidemment, vous faites ce que vous voulez ! mais je suis curieuse de voir vos réponses ^^)

A bientôt !

mercredi 12 avril 2017

Cuckoo Song • Frances Hardinge.



Cuckoo Song
de Frances Hardinge.
VF: (Pas de VF)
Genre: Fantastique, jeunesse.
Mon édition: MacMillan.
409 pages.





Résumé: When Triss wakes after an accident, she knows that something is very wrong. She is insatiably hungry; she keeps waking up with leaves in her hair, and her sister seems terrified of her. When it all gets too much and starts to cry, her tears are like cobwebs...
Soon Triss discovers that what happened to her is more strange and terrible than she could ever have imagined, and that she is quite literally not herself. In a quest t ofind the truth she must travel into the terrifying Underbelly of the city to meet a twisted architect who has dark designs on her family -before it's too late...


11/20.

  • J'AI AIMÉ: Le personnage de Violet.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Le rythme trop lent, la confusion suscitée chez le lecteur est trop grande.

Cuckoo Song est un de ces romans que j'ai acheté sur un coup de tête. Lors d'un tour en librairie, la couverture et le résumé avaient tout de suite accaparé mon attention... Malheureusement, j'ai été induite en erreur et je ne connaissais pas la particularité de l'auteur de créer des univers apparemment bien barrés... Cuckoo Song nous propulse dans un univers qui nous met mal à l'aise, où le fantastique y a une très grosse place, et où le lecteur ne sait plus où donner de la tête. Et pour moi, ce ressenti là n'a pas été positif, comme ça a pourtant été le cas pour de nombreux autres lecteurs sur Goodreads.

Triss se réveille un matin avec des souvenirs flous. Elle ne se rappelle pas de la veille, et ses parents inquiets sont à son chevet. Triss ayant toujours été d'une nature frêle, personne ne cherche réellement à éclaircir la situation, ce qui laisse la jeune fille au milieu d'interrogations qui ne cessent de grandir. Elle semble imaginer des choses qui n'existent pas, elle se réveille chaque matin au milieu de feuilles mortes, sa sœur la fuit en criant à qui veut l'entendre qu'elle n'est pas Triss, et ses larmes sont semblables à des toiles d'araignées... Quelque chose s'est définitivement passé ce jour là, mais quoi ? Seule Pen, sa petite sœur terrifiée, semble le savoir.

« 'You started crying. And it wasn't real tears, but it was real crying. You were really scared, even though they kept saying you weren't.'
'Then why couldn't Father see that?' Not-Triss felt despair and hurt welling up inside her again, and it was all she could do to stop her teeth sharpening. 'Why couldn't Mother see it?'
'Because they're stupid,' growled Pen, rubbing at her nose with her sleeve. 'They can't tell when real Triss is fake-crying, so of course they can't tell when Fake Triss is real-crying.'
'Don't call me that!' It was hard to say why the words stung so much.
'If you don't like it, that's too bad,' retorted Pen with a sudden gleam in her eye, 'because that's what you are. Fake Triss.' »

C'est un roman dans lequel je n'ai pas réussi à entrer. Dès le début, nous sommes confrontés à la confusion de Triss, qui devient la nôtre. Seulement, à la différence de nous, Triss a déjà plus d'informations... Il m'a déjà fallu 60 pages pour connaître son âge, qui est de 11 ans (vu la couverture et vu la session où j'ai trouvé le livre, je ne m'y attendais vraiment pas) et il m'a fallu regarder sur Internet pour savoir que l'histoire se situait en Angleterre (car à part le nom de la petite ville et l'indice « miles » utilisé une seule fois au lieu de kilomètres, rien n'est dit)... Et oui, pour moi, ces détails m'aident déjà vachement à implanter un décor !

Je n'ai pas du tout réussi à m'attacher au personnage de Triss. Le rythme et la plume de l'auteure lui donnent bien plus que onze ans dans la manière de se tenir, de réfléchir, et de faire des choix. Tout comme pour Pen, qui a neuf ans... Leurs âges m'ont semblé complètement à côté de la plaque (j'y aurais beaucoup plus cru si elles avaient eu 13 et 15 ans, par exemple). Triss parle également peu, elle suscite peu d'émotions, l'histoire est très descriptive et peu immersive. Sans parler que durant une partie du roman, Triss est finalement sans nom et l'utilisation de l'appellation « Fake-Triss » par le narrateur crée un immense mur entre elle et le lecteur.

Il y a toutes fois de bonnes choses, ce qui fait que ma note se maintient à la moyenne. Il y a une atmosphère sombre et lugubre, pesante par moment. La condition de Triss est intéressante, et plusieurs quêtes se mêlent à la sienne. Le lecteur ressent tout de même le besoin de savoir, même si l'attachement est difficile et que la confusion persiste. Pour ma part, deux personnages secondaires ont fini par m'avoir à l'usure: Pen, qui forme finalement un bon tandem avec Triss, et Violet, qui sert grandement de figure maternelle et rassurante. 

« 'We're like ghosts,' she said aloud, feeling sad. 'The real world goes on -jobs and families and newspaper stories- and we're outside it.'
'No, we're not,' said Violet, with surly defiance. 'They're the ghosts. Piers and Celeste and the others like them. Trying to cling to the past, to the way things were, pretending nothing has changed. Everything changes and breaks and stops fitting -and we know that, even with our stopped clock. The world is breaking, and changing, and dancing. Always on the move. That's how it is. That's how it has to be.' »

  • EN CONCLUSION: Une lecture jeunesse qui se veut mystérieuse, sombre, fantastique, mais à laquelle je n'ai malheureusement pas accroché. Le sentiment grandissant de confusion a étouffé toute chance pour moi d'apprécier Cuckoo Song. J'en retire certaines bonnes choses, mais je vais tâcher d'oublier très vite ce roman.

 Prochaine lecture: Vampire Academy, tome 1: Sœurs de sang de Richelle Mead.

dimanche 9 avril 2017

Un cadavre sous la neige (Une enquête de Francesca Cahill #3) • Brenda Joyce.



Une enquête de Francesca Cahill, tome 3: Un cadavre sous la neige
de Brenda Joyce.
Genre: Romance historique, policier.
Mon édition: J'ai lu (Aventures & Passions).
344 pages.



Résumé: Après avoir élucidé avec brio deux énigmes, Francesca Cahill est devenue une enquêtrice connue. Et les affaires s'enchaînent. Chargée de surveiller un mari volage, elle découvre le cadavre d'une femme dissimulé sous la neige. Évidemment, Bragg, le préfet de police, n'est jamais loin. Celui qui fait battre le cœur de Francesca lui annonce qu'une autre femme a déjà été tuée dans des circonstances similaires. Un tueur en série sévirait-il à New York ? Une fois de plus, Francesca devra démontrer la supériorité de l'intuition féminine sur la technique balbutiante de la police scientifique.


16,5/20.

  • J'AI AIMÉ: La dynamique des personnages, retrouver tous ces petits drames addictifs.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Le côté policier passe un peu à la trappe.

/!\ Spoilers évidents si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Alors que ce n'est pas une saga qui casse trois pattes à un canard, j'aime tout de même chaque tome un peu plus que le précédent pour le moment ! Ce troisième tome s'efface du côté de l'enquête policière, mais les personnages principaux et leurs drames personnels sont complètement passionnants. Je me prends de plus en plus d'affection pour tout le monde et les retrouver est toujours un véritable plaisir !

C'est décidé, Francesca boucle sa nouvelle affaire de mari volage et ensuite, elle se concentre sur ses études qu'elle a un peu délaissé ces derniers temps... Mais c'était sans compter ce cadavre abandonné sous la neige, qui n'est autre que l'amie de Maggie, la mère de son petit assistant Joel. Ni une ni deux, Francesca ne peut faire faux bond à cette mère de famille qui a toute son affection, et décide une fois de plus de se mêler de l'affaire de Bragg...

« - Veux-tu que nous prenions le petit-déjeuner ensemble ?
Francesca se demandait pourquoi sa soeur n'était pas avec son mari, en train de boire son café en lisant La Tribune, comme à l'accoutumée.
- Volontiers, répondit Constance. Au fait papa est très ennuyé. Il n'arrive pas à mettre la main sur le Sun d'aujourd'hui, or tu sais combien il tient à ses trois quotidiens !
Francesca esquissa un sourire de pure forme.
- Pauvre papa ! Le livreur aura fait une erreur. Ou peut-être s'agit-il d'un nouvel employé.
- Oui, c'est sans doute ça.
Francesca croisa discrètement les doigts. Si son père tombait sur le Sun, qu'elle lui avait subtilisé sans l'ombre d'un remord, il ne pourrait ignorer le gros titre qui s'étalait en une:
LA FILLE D'UN MILLIONNAIRE CAPTURE UNE MEURTRIÈRE AVEC UNE POÊLE A FRIRE. »

Chaque enquête permet de mettre en valeur nos personnages secondaires. Cette enquête-ci, avec le double-meurtre, passe en plan secondaire et nous laisse déguster les petits drames de Francesca et son entourage. Nous retrouvons Evan, toujours volage et qui va au devant d'un mariage qu'il ne souhaite pas. La mignonne Sarah, sa fiancée, qui n'est pas plus emballée que lui et qui vibre grâce à la peinture. Connie (qui s'appelle maintenant Constance dans ce tome 3 ?) et Neil qui cherchent à remettre leur mariage sur pieds. Calder Hart, le séducteur, qui met des bâtons dans les roues à Francesca et Bragg. Mais aussi le petit Joel, sa maman Maggie, Rose et Daisy que nous avons déjà rencontré, et les parents de Francesca. Tout ce beau monde a une sacrée dynamique et je retrouve beaucoup l'ambiance des apparences, des jeux de séduction, de l'hypocrisie, des secrets, propre à la société.

Chaque enquête permet aussi de suivre Francesca et en particulier: Francesca et son beau préfet de police, Bragg. Elle ne se le cache plus, elle est complètement amoureuse de lui... Mais le bel homme est marié. Séparé de sa femme, certes, mais marié tout de même et les choses se compliquent entre eux. Et j'aime bien les voir se tourner autour, se chercher, se fuir, réfléchir, ressentir. Même si on sent que le tableau peint de Bragg commence à se noircir un peu. Il est sexy, un poil mystérieux, mais... mais est-il fait pour Francesca ? Surtout qu'on dirait que Calder Hart lui tourne aussi autour.

« - Votre femme est à une demi-journée de train. Vous êtes séparé d'elle par une demi-journée, pas par un océan entier !
Il recula un peu, car elle avait crié.
- Je suis désolée, murmura-t-elle.
Elle était soudain si malheureuse, et elle trouvait sa propre conduite impardonnable.
- Vraiment désolée, répéta-t-elle. Mes sentiments n'ont pas changé, Bragg. Au contraire, ils deviennent plus forts chaque jour. Et maintenant, je suis terriblement triste.
Il la fixait, et elle finit par se détourner. N'allait-il pas dire quelque chose ?
- Il vaudrait mieux que je rentre.
Elle mit la main sur la poignée, mais il la retint.
Elle n'avait pas vraiment envie de sortir de la voiture, car il fallait absolument qu'ils résolvent ce problème... Encore qu'il n'y eût aucun problème à résoudre, hormis sa peur inexplicable. Elle avait l'impression qu'elle venait de trouver Bragg, pour le perdre aussitôt !
- Notre amitié est un combat, n'est-ce pas ? fit-il en la scrutant.
- Pardon ?
- Elle vous fait souffrir, et pour être franc, elle me fait souffrir aussi. Chaque jour est plus difficile que le précédent. »

Francesca m'est moins désagréable qu'avant. Elle a toujours ses côtés un peu immatures et enfantins, mais elle semble grandir au fil des tomes. Je continue à apprendre à la connaître et ma foi, elle me plaît plutôt assez... tant qu'elle ne se montre pas aussi égoïste que dans le premier tome, en tout cas. Mais ma préférence va toutefois à certains personnages secondaires que j'aime suivre: j'aime énormément les apparitions de Hart, et j'adore la jeune Sarah qui n'est pas gâtée avec le frangin de Francesca...

  • EN CONCLUSION: Une série qui finit par nous avoir à l'usure, dis donc ! Sans y prendre garde, on finit accro. Une enquête de Francesca Cahill a ce petit goût de péché mignon, et les personnages y ont tous une histoire personnelle qu'il nous plaît de suivre. J'ai très hâte de lire la suite !

Tomes précédents:

Prochaines lectures: Cuckoo Song (VO) de Frances Hardinge.
Vampire Academy, tome 1: Sœurs de sang de Richelle Mead.

lundi 3 avril 2017

Time to Choose #22.

Le Time to Choose est un rendez-vous initialement proposé par Galleane qui consiste chaque mois à choisir trois livres de sa PAL et d'en lire au moins un. Personnellement, je vais corser les choses en ne considérant pas mes objectifs remplis si je n'ai pas lu les trois. Et parmi ces trois, je choisirai: un livre comptant dans un challenge, un livre tiré au sort, un livre choisi librement.
→ La petite nouveauté/variante: J'ai décidé d'intégrer une lecture « joker », choisie par mes abonnés, pour l'échanger avec une autre si jamais j'en ai besoin !

Ma sélection d'Avril:
Le livre comptant dans un de mes challengesMeg Corbyn #3: Gris présages (en VO) d'Anne Bishop.
Le livre tiré au sort Vampire Academy #1: Sœurs de sang de Richelle Mead. 
Le livre choisiUn palais d'épines et de roses #1 (en VO) de Sarah J. Maas.

Le joker:

Le livre choisi par mes abonnés TwitterAnna et le French Kiss (en VO) de Stephanie Perkins.

Ma sélection de Mars s'est déroulée avec une facilité déconcertante et je n'ai même pas eu besoin d'utiliser mon joker ! Je ne veux pas trop m'avancer, mais je pense qu'Avril risque d'être sur la même lignée. Les trois romans de cette sélection (même le tiré au sort) fait partie de mes prochaines prévisions !
Decorated Christmas Tree