mardi 23 janvier 2018

Giving in to Temptation (Vaudace #2) • Leila Marmelade.




Vaudace, tome 2 : Giving in to Temptation
de Leila Marmelade.
Genre : Romance contemporaine.
Mon édition : Kusoma éditions.
472 pages (ebook).





Résumé : Alors que tout semblait enfin bien parti entre Mugusi et elle, Éloïse tombe sur une photo qui remet tout en question, une photo surgie du passé de Mugusi qui semble lié au sien. Le mutisme buté dans lequel Mugusi se retranche achève de briser la fragile confiance qui s'était établie entre eux après Tokyo, et sonne le glas de leur histoire. 
En quête de vérité, elle se raccroche à la carte de visite que lui a laissée son amant avant de lui tourner le dos, espérant qu'elle l'aidera à dénouer l'écheveau du mystère qui l'entoure, un mystère qui la touche plus près qu'elle ne le pensait. Ce que lui révèle l'avocat sape les fondements sur lesquelles elle a bâti sa vie, remet en question sa confiance dans les liens du sang, ses convictions quant à l'amour, la raison, la prudence, l'effort et la témérité, et achève de détruire celle qu'elle a été. Éloïse va devoir se battre plus que jamais pour réaliser ses rêves, se reconstruire et, peut-être, donner une nouvelle chance à son cœur.
Que nous reste-t-il lorsqu'il ne nous reste plus rien ? Jusqu'où peut-on aller par amour ?


17/20.

  • J'AI AIMÉ : Des thèmes forts, une romance passionnée.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Quelques coquilles.


/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu le T1 /!\

Je remercie chaudement l'autrice, Leila, et son équipe pour m'avoir fait confiance une seconde fois pour la suite des aventures de Mugusi et Audace ! Ce second tome m'a encore plus plu que le premier. Retrouver les personnages et leur histoire, c'était quelque chose que j'attendais depuis un petit moment je dois avouer...

Les certitudes d'Eloïse s'écroulent du jour au lendemain quand elle se retrouve confrontée à un secret de famille qui pourrait changer tout ce qu'elle a bâtit jusqu'à aujourd'hui... Mais elle ne se laisse pas abattre pour autant, elle lève le menton et est prête à relever tous les défis, à éclaircir cette histoire, et avancer dans l'univers de la mode. Sa relation avec Mugusi en est définitivement changée et devenue fragile, surtout qu'il ne sera plus son professeur mais son supérieur... et ce dernier a une réputation qui le précède.

Ce tome ne se lit pas, il se vit comme des montagnes russes. Le premier tome nous avait permis de faire connaissance avec Eloïse, son caractère, ses objectifs professionnels et personnels, et également avec Mugusi, personnalité ténébreuse. Ici, nous sommes dans la continuation de leur relation et elle ne se vit pas sans heurts, sans obstacles, sans séparations et sans remises en question. C'est un second et dernier tome qui nous remue, qui explore la personnalité de nos héros en long, en large, et en travers, et qui ne nous laisse définitivement pas indifférent.

Eloïse / Audace :
« Je ne pensais pas le dire un jour, mais il se peut que certaines relations soient à ce point exceptionnelles, que le temps qui passe au lieu de tout flétrir sur son passage, au contraire amplifie les sensations, leur donne une profondeur jusque-là inexplorée. »

Eloïse devient Audace pour de bon. Ce surnom, elle l'a dans la peau, dans le sang, et en joue. Elle est toujours cette héroïne forte et indépendante, qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense et qui est rusée comme pas deux. Du courage et de la force, elle en aura besoin ici, où tout s'effondre, se construit, se détruit, se rebâtit. La tête sur les épaules est son plus grand atout, Audace n'est pas une femme naïve. Mais elle n'est pas non plus sans coeur et insensible. Et c'est dans Giving in to Temptation qu'on pourra découvrir ce côté là de son caractère.

Mugusi est toujours plein de charisme. Il a des attitudes changeantes, brutales parfois, mais qui prennent tout son sens au fil de la lecture. L'autrice nous dévoile enfin tout (ou presque) de lui et il n'est pas ce personnage si insensible qu'il s'est construit. Audace est à la hauteur du personnage, tout deux partageant vraiment quelque chose de rare. Malgré les batailles et les épreuves qu'ils traversent, seul ou à deux, leur relation est toujours teintée de respect et d'admiration.

Mugusi :
« Pourquoi une telle opportunité maintenant alors que j'étais déjà à bout de souffle ? Peut-on parler de seconde chance quand on ne sait même pas si on en a eu une première ? Rien de ce que je vis en ce moment n'a de sens, rien, saur peut-être elle. Elle est l'engrenage et le mouvement qui remettent tout en place par sa seule présence. Ça devrait être interdit par l'univers de trouver un sens à sa vie grâce à celle d'une autre personne.
Se pourrait-il que je lui dise un jour à quel point le sentiment qui me traverse en ce moment est profond, ancré, indélébile. A quel point, il me bouleverse et m'horrifie en même temps ? »

Et puis, ce n'est pas qu'une romance. On explore beaucoup de thématiques et de sujets, de la famille au féminisme, en passant par la maladie, et en continuant sur le thème de la mode. Une atmosphère riche, au final.

  • EN CONCLUSION : Un second tome qui conclut parfaitement cette duologie passionnelle. Mugusi et Audace forment un couple électrique et bouillant, et nous font vivre une sacrée aventure pleine d'émotions diverses. 

Tome précédent :
Saga terminée

Prochaine lecture : La Confrérie des Lords, tome 2 : Pour l'amour d'une lady de Mary Jo Putney.

dimanche 21 janvier 2018

Cosy Sunday #18.


Mon Sunday's books était déjà inspiré et différent du Sunday's books créé par Saefiel à la base, mais maintenant il change de nom et devient le Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.

J'ai fini Red Queen, tome 2 : Glass Sword et cette suite m'a beaucoup plus convaincue que le tome précédent. Je ne regrette pas de lui avoir laissé une chance. Et j'ai terminé la semaine en découvrant Cœur de Hérisson, un manga tout mignon et plein de douceur et j'ai enchaîné le tome 1, tome 2, et tome 3 !


Vaudace, tome 2 : Giving in to Temptation de Leila Marmelade.

(Résumé du 1er tome) Eloïse Valentine, riche héritière gabonaise de 32 ans, fume des cigarillos à la vanille, jure comme un charretier et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Bien qu'assumant pleinement sa féminité, Eloïse, comme tant d'autres jeunes femmes africaines modernes, ne veut avoir pour destinée celle qui lui est imposée par la société. Lorsque son père, à la veille de la retraite, lui refuse de lui confier la gestion de l'entreprise familiale, sous prétexte qu'il est grand temps pour elle de fonder une famille, Eloïse refuse d'entendre le tic-tac de l'horloge biologique. Elle quitte l'entreprise sur un coup de tête et intègre une école de stylisme, faisant ainsi sien le rêve de sa mère disparue.
Eloïse y retrouve l'énigmatique Monsieur Mugusi, un professeur que la rumeur présente comme un talentueux styliste nigérien déchu, venu cacher sa disgrâce au Gabon. Dur, froid, cynique, le séduisant M. Mugusi, ainsi que ses costumes à la coupe irréprochable, ne laissent pas indifférente notre impétueuse héroïne. Entre deux personnalités fortes, l'atmosphère ne peut être qu'électrique, totalement torride. Il suffirait d'un instant d'abandon, d'une étincelle, pour tout enflammer.


Il me reste une centaine de pages de Vaudace T2 et je prends plaisir à retrouver le couple tout feu tout flamme que forment Eloïse et Mugusi. Je vis de véritables montagnes russes ici et ce n'est pas pour me déplaire. Quant à ma relecture d'Harry Potter, je ne l'ai pas mise cette fois puisque je n'ai pas ouvert mon livre de la semaine ^^
On prend les mêmes et on recommence ! Je prévois toujours de lire Ninn T1 et Pour l'amour d'une Lady. Je souhaite aussi continuer et terminer Cœur de Hérisson, puisqu'il me reste deux tomes (et que c'est beaucoup trop chou) 🙂

The Good Place, S02E01 à S02E10 : C'est teeeellement bien !!
Devilman Crybaby, S01E07 à S01E10 : Ces derniers épisodes m'ont brisée...
Sekaiichi Hatsukoi, s02E05 à E12 : Re-watch terminé et qu'est-ce que j'aime toujours autant ♥
Somebody Feed Phil, S01E01 à E03 : Une série documentaire qui nous fait voyager à travers la nourriture et qui met de bonne humeur. Une excellente découverte !

The Greatest Showman : J'ai beaucoup aimé ! Hugh Jackman pourrait jouer n'importe quoi, il déborde toujours de charisme. Les musiques sont vraiment cools et on ressort du cinéma de bonne humeur. Ça fait du bien.
Chair de Poule : Je cherchais un film sans prise de tête et j'ai lancé celui-ci. C'est un film basique, qui revisite les histoires Chair de Poule mais qui ne m'a pas convaincue plus que ça. C'était sympa et j'adore Jack Black, mais ça manquait d'un minimum d'originalité.

➤ Chronique : Red Queen T2 : Glass Sword (17/20).
➤ Rendez-vous : Give me 5 books.

Les lectures enchantées d'Elyza m'a fait découvrir Les Puissants T1, que j'ai rajouté à ma WL.
Les lectures de Feflie a beaucoup aimé Mes hauts, mes bas et mes coups de cœur en série !


Bonne semaine et jolies lectures à tous !

mardi 16 janvier 2018

Glass Sword (Red Queen #2) • Victoria Aveyard.



Red Queen, tome 2 : Glass Sword
de Victoria Averyard.
Genre : Fantasy, dystopie, YA.
Mon édition : MSK.
472 pages.





Résumé : Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l'argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l'électricité. Pour la famille royale, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre. 
Alors qu'elle fuit la cour et Maven, le prince qui l'a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n'est pas seule. D'autres Rouges, comme elle, cachent l'étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l'aube, plus rapide qu'un éclair d'argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours. 
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix. 


17/20. 
  • J'AI AIMÉ : Les personnages secondaires, un récit plus mature.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Toujours un peu de mal avec l'héroïne, une carte serait la bienvenue.


/!\ Spoilers évidents si vous n'avez pas lu le T1 /!\

Red Queen est une saga que j'ai finalement continué sur un coup de tête : le premier tome m'avait bof-ment convaincue et j'entendais beaucoup d'avis négatifs/déçus sur son tome deux... Mais j'ai sauté le pas ! Et je ne regrette pas ! Contrairement à beaucoup de gens conquis dès Red Queen et qui ont été déçue par cette suite, j'ai vraiment beaucoup aimé. En fait, j'y ai trouvé un récit plus mature, plus posé, avec une lenteur qui m'a plu.

Mare Barrow a réussi à s'enfuir grâce à la Garde Écarlate, mais la jeune femme réalise très vite que le dirigeant à qui elle a à faire n'a aucune envie d'accepter l'anomalie et le danger qu'elle représente, ni n'a envie d'offrir asile à Cal, l'Argent rejeté par les siens. Elle ne compte pour autant pas rester les bras croisés : à l'aide de ses amis et alliés, elle est prête à retrouver les « sangs neufs » comme elle, avant que Maven ne leur tombe dessus et leur réserve un sort funeste. S'en suit une course contre la monte et la cour, une course mortelle.

« Bree ne me connaît plus, il a raté presque cinq ans de ma vie. Et puis mon existence a plus changé au cours de ces deux derniers mois qu'auparavant. Seules deux personnes m'ont accompagnée durant cette transformation. Le premier est en prison et le second porte une couronne de sang. Kilorn les appellerait mes ennemis.
C'est drôle. Mes ennemis me connaissent mieux que ma famille. »

L'héroïne est toujours un personnage avec qui j'ai un peu de mal. Je suis plutôt mitigée mais je l'apprécie déjà mieux que dans le tome précédent. Son principal défaut, c'est de trop parler. De trop nous parler, de trop en dire aux lecteurs, trop décrire. Elle a un côté par là encore plus « martyr » et « arrogante ». Toutefois, je dois saluer que c'est vraiment très loin d'être une héroïne parfaite et ça, c'est un bon point. Des erreurs, elle en fait. Les personnages secondaires la confrontent sans cesse, osent lui dire que quelque chose cloche dans ses ordres ou ses réactions. C'est donc un personnage en perpétuelle évolution, qui se cherche, et dans le chaos qu'elle vit actuellement, c'en est que très logique.

J'ai adoré les personnages secondaires cependant ! J'aimais déjà bien Cal auparavant, mais il était assez discret. S'il a une personnalité plutôt en retrait malgré sa facilité à se faire respecter, j'ai trouvé qu'il se dévoilait bien plus ici. Et avec l'épreuve qu'il traverse, je l'ai trouvé émouvant et torturé à souhait. Farley aussi prend de l'ampleur. Elle m'avait si peu marquée que je ne m'en souvenais pas et j'ai (re)découvert quelqu'un plein d'aplomb. Elle n'est d'ailleurs jamais très loin de Shade, le frère de Mare, qui est certainement le personnage m'ayant le plus convaincue. Quant à Kilorn, il a son petit charisme, mine de rien !

« Le moindre son porte et Cal ne desserre donc pas les dents. Ce qui ne m'empêche pas de l'observer. Il est mal à l'aise, en lutte contre tous ses instincts de soldat, de prince, d'Argent. Le voilà en train de suivre l'ennemi vers l'inconnu... et pour quelle raison ? Pour m'aider ? Atteindre Maven ? Un jour, ces raisons ne lui suffiront plus pour continuer. Un jour, il cessera de me suivre et je dois m'y préparer. Je dois décider ce que mon cœur autorisera, et quelle solitude je suis prête à supporter. »

Je crois que je comprends pourquoi ce tome deux a été une déception pour beaucoup. La dynamique est différente du premier tome, autant dans ses personnages que dans ses péripéties. Mais pour ma part, c'est cette dynamique différente qui m'a plu. Red Queen part un peu dans tous les sens à mon goût : beaucoup trop d'action pour un seul tome, trop d'intrigues, trop de trop. Dans Glass Sword, ça se calme. La lenteur et le fait que l'on se concentre sur une quête principale (avec des enjeux secondaires importants) tempèrent la sensation d'aller trop vite et de rater des choses. Et par là, j'ai eu l'impression que l'univers et les personnages faisaient un bond en avant.

  • EN CONCLUSION : Un second tome qui m'a beaucoup plu convaincue que le premier, ce qui est chose rare, et je suis totalement hypée pour la suite. Le troisième tome sera sûrement déterminant pour moi et j'espère que je prendrais autant de plaisir à la lecture que pour celui-ci !

Tome précédent :

Prochaine lecture : Vaudace, tome 2 : Giving in to Temptation de Leila Marmelade.

lundi 15 janvier 2018

Give me 5 books #6.

Photo © seelieknight.
Give me 5 books est un rendez-vous littéraire créé par Laurapassage qui consiste à présenter 5 livres que l'on veut, le jour que l'on souhaite, selon un thème donné chaque semaine.


Le thème de cette semaine la semaine dernière est :
5 livres qui réécrivent un conte.


Oui, oui, c'est le thème de la semaine dernière mais chut, ne le dites à personne ♥


1. Saga Animale de Victor Dixen.

Cette saga m'a valu un très beau coup de cœur (et je la préfère nettement à Phobos du même auteur). Victor Dixen revisite le conte de Boucle d'Or, un conte de mon enfance que je lisais et relisais sans cesse, de manière poétique et entraînante. Le second tome, lui, revisite le conte originale de La Reine des Neiges, et là, c'est une vraie claque !

2. Winter de Marissa Meyer.

Chaque tome de la saga des Chroniques Lunaires revisite un conte, même le tome réservé à Levana : Cendrillon, le Chaperon Rouge, Raiponce, Blanche-Neige. Mais c'est dans Winter que j'ai trouvé les références au conte originel (Blanche-Neige) bien plus nombreuses, au point d'être une vraie mine d'or. Ce n'est pas mon tome préféré mais tous ces clins d’œil m'ont énormément plu !

3. Au bois dormant de Christine Féret-Fleury.

Un thriller YA qui revisite à sa sauce le conte de La Belle au bois dormant. Ce n'est pas un roman qui fait l'unanimité mais c'est un roman pour lequel j'ai eu un coup de cœur. J'ai adoré trouver tous les petits clins d’œil au conte d'origine et l'atmosphère sombre a bien son charme. Un tueur en série surnommé le Rouet ? J'ai accroché de suite.

4. La princesse au petit pois d'Eloisa James.

Regardez-moi cette couverture sublime ?! Ce troisième tome, tiré de la série Il était une fois (une série de romances historiques revisitant justement des contes) est mon préféré. J'ai pris un plaisir fou à suivre les deux protagonistes se tourner autour. Bon, les clins d’œil au conte de La princesse au petit pois sont assez timides (selon mes souvenirs) mais c'est quand même assez rare qu'on choisisse de réécrire ce conte en particulier, il faut le souligner...

5. Un palais d'épines et de roses de Sarah J. Maas.

Si dès le second tome, l'aspect conte est rangé au placard (triste quelque part, mais ça n'atténue absolument pas la qualité de la saga n'ayez crainte ♥), ce premier tome est lui sans conteste très fortement inspiré de La Belle et la Bête. Les clins d’œil pleuvent, même si l'autrice installe son propre univers et ses propres personnages. Vu que ce conte est l'un de mes préférés, ça ne m'a pas déplu du tout et ça a même rajouté son charme à l'histoire !

dimanche 14 janvier 2018

Cosy Sunday #17.

Mon Sunday's books était déjà inspiré et différent du Sunday's books créé par Saefiel à la base, mais maintenant il change de nom et devient le Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.

Une petite semaine, je me remets tout doucement de ma panne livresque après ma dernière déception... Percy Jackson, tome 4 : La bataille du Labyrinthe a d'ailleurs été d'un très grand réconfort, j'ai une fois de plus adoré, sans surprise. Puis j'ai continué Divine Nanami avec le tome 8 (et je ne résiste pas du tout à Tomoe avec ses cheveux long ♥).

Red Queen, tome 2 : Glass Sword de Victoria Averyard.

(Résumé du 1er tome) Les Argents n'ont rien à craindre de nous, les Rouges. Tout le monde le sait. Nous ne sommes pas leurs égaux, même si rien ne nous différencie en apparence. Le seul signe distinctif, extérieur en tout cas, est que les Argents se tiennent bien droit, tandis que nous avons le dos courbé par le travail, l'absence d'espoir et la déceptions inévitable face à notre sort. »
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, passe ses journées à voler pour subvenir aux besoins de sa famille, jusqu'au jour où elle se découvre un pouvoir extraordinaire digne d'un Argent, et même d'un prince argent. Dans la prison dorée du palais d'Archeon, elle apprend la duplicité pour tenter de renverser le couple royal et libérer ses semblables.




Harry Potter, book 1 : Harry Potter and the Philosopher's Stone de J.K. Rowling.
VF : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers.

Dear Mr Potter,
We are pleased to inform you that you have a place at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. Please find enclosed a list of all necessary books and equipment.
Term begins on 1 September. We await your owl by no later than 31 July.
Yours sincerely.
Minerva McGongall
Deputy Headmistress.
Harry Potter's life changes forever on his eleventh birthday, when beetle-eyed giant Rubeus Hagrid delivers a letter and some astonishing news. Harry Potter is no ordinary boy: he's a wizard. And an extraordinary adventure is about to begin...


Contrairement à beaucoup, je ne suis pas du tout déçue de Glass Sword, au contraire même ! J'avais bof-ment apprécié le premier tome et ici je redécouvre positivement l'histoire et l'univers 🙂 J'avance toujours doucement dans le Harry Potter illustré, sinon. Mais les dessins sont fous ! Je vous ferai sûrement un top de mes préférés sur Twitter une fois le livre 
terminé !
J'ai les yeux plus gros que le veeeentre, je sais ! Mais je compte bien terminer Glass Sword et Vaudace T2. Rajouter une petite BD ne me fera pas de mal du tout... et j'ai très envie de romance historique en plus !

The End of the F***ing World, S01E01 à E06 : J'arrive pas à savoir si j'aime ou pas, c'est weird.
Devilman Crybaby, S01E01 à E06 : Trop d'images « sexe » mais les personnages sont wow.
The Good Place, S01E10 à E13 : J'ai pas vu la fin venir, je suis sur le cul (j'ai adoré cette S01) !
Sekaiichi Hatsukoi, S01 entière + S0E01 à E04 : Revisionnage d'un animé yaoi que j'aime beaucoup ♥

Voldemort: Origins of the Heir (fanfilm) : Un fanfilm franchement réussi ! Je suis rarement convaincue par les fanfilms et je décroche vite, mais celui-ci m'a captivée dès le début. Les effets, la magie, sont bien faits et les acteurs sont plutôt convaincants malgré quelques petits défauts. Je recommande du coup ! (à voir sur youtube : ici)


The Bold Girl parle du roman et du film Wonder, qui ont tout deux étaient deux coup de 💙
Plouf qui lit a enfin découvert Gardiens des cités perdues et même si elle chipote, elle a beaucoup aimé 😉


Bonne semaine et jolies lectures à tous !

mercredi 10 janvier 2018

La bataille du Labyrinthe (Percy Jackson #4) • Rick Riordan.



Percy Jackson, book 4: Percy Jackson and the Battle of the Labyrinth
de Rick Riordan.
VF : Percy Jackson, tome 4 : La bataille du Labyrinthe.
Genre : Fantasy, jeunesse.
Mon édition : Puffin Books.
342 pages.



Résumé : Honestly, blowing up another school was the last thing I wanted to do.
As the son of a Greek god, I've had my share of neardeath disaster -and now my arch-enemy Luke wants to invade our camp via an ancient labyrinth.
If he succeeds, thousands of bloodthirsty monsters will attach. So it's 'Goodbye, sunshine; hello, darkness' as four of us descend into the terrifying underground and beyond...



17/20.

  • J'AI AIMÉ : Retrouver mon cher Percy, l'action au rendez-vous.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Plus j'avance dans Percy Jackson, plus c'est une certitude que cette saga se classe dans mes préférées. Retrouver Percy et ses aventures est TOUJOURS un plaisir. Et ce quatrième tome ne déroge pas à la règle, surtout qu'on s'approche de la fin et que c'est presque la dernière ligne droite. La bataille du labyrinthe nous offre des péripéties intenses, une course contre la montre sur fond du célèbre Labyrinthe de Dédale et j'ai adoré !

Luke est très proche de réveiller Cronos et d'envahir le camp des Sangs-mêlés. Lui mettre des bâtons dans les roues est une quête pour Annabeth et Percy ! Tous les deux, accompagnés de Grover et Tyson, se lancent à la recherche de Dédale qui pourrait bien les aider à reculer le moment de l'invasion. Ce n'est sans compter que le Labyrinthe est fourbe, plein de monstres et de pièges, et que les Dieux se font une joie de s'en mêler.

« Grover sighed, 'she said Percy knows the answer. That's something.'
They all looked at me.
'But I don't!,' I said. 'I don't know what she was talking about.'
Annabeth sighed. 'All right. Then we'll just keep going.'
'Which way?' I asked. I really wanted to ask what Hera had meant -about the choice Annabeth needed to make. But then Grover and Tyson both tensed. They stood up together, like they'd rehearsed it. 'Left,' they both said.
Annabeth frowned. 'How can you be sure?'
'Because something is coming from the right,' Grover said.
'Something big,' Tyson agreed. 'In a hurry.'
'Left is sounding pretty good,' I decided. »

Le troisième tome précipitait enfin les choses au niveau de l'intrigue, dans le quatrième : nous sommes en plein dedans ! Percy et ses amis sont au devant de la scène, tout le camp resté en arrière à combattre les monstres de plus en plus nombreux attend d'eux qu'ils réussissent à retarder les troupes ennemis, voire qu'ils empêchent Luke de parvenir à ses fins. C'est une succession d'actions qui ne laissent pas une minute de repos au lecteur. Et pour notre plus grand plaisir, on en prend plein les mirettes, surtout au niveau de la mythologie que j'ai trouvé encore plus présente que précédemment (et toujours bien revisitée et racontée).

Percy est toujours mon grand préféré. Dès les premières pages il me faisait déjà mourir de rire... Il a le don de détendre l'atmosphère et son sens de l'humour dédramatise toujours les situations dangereuses. J'adore toujours autant ses interactions avec les personnages, et surtout les Dieux. Ce jeune garçon a le don soit d'attendrir leurs vieux cœurs préhistoriques (c'est tout comme), soit de les faire tourner en bourrique. L'un comme l'autre, c'est toujours des moments que j'attends avec impatience.

« Annabeth broke her cookie in half. 'Percy has this plan.'
Reluctantly I told my mom.
She nodded slowly. 'It sounds very dangerous. But it might work.'
'You have the same abilities, don't you?' I asked. 'You can see through the Mist.'
My mom sighed. 'Not so much now. When I was younger it was easier. But, yes, I've always been able more than was good for me. It's one of the things that caught your father's attention, when we first met. Just be careful. Promise me you'll be safe.'
'We'll try, Ms Jackson,' Annabeth said. 'Keeping your son safe is a big job, though.' »

Au fil des tomes, je me suis aussi attachée à Annabeth, intelligente, courageuse, et loyale. Cette fille en a dans le bide et on voit bien les traits d'Athéna dans son caractère. Et puis Grover et Tyson sont aussi de la partie, toujours attachants et qui ont bien grandi depuis le début. Enfin, mon préféré parmi les personnages secondaires : Nico. J'ai été ravie de revoir ce personnage rencontré seulement dans le tome précédent. Il fait bien partie de ces personnages que j'ai envie de câliner en disant « tout ira bien, tout ira bien » (d'ailleurs je suis sûre que Percy est d'accord avec moi).

  • EN CONCLUSION : Un quatrième tome toujours à la hauteur de mes espérances. A chaque, je suis sûre de ne jamais être déçue avec Percy Jackson ! Le prochain tome signe déjà la fin de cette première saga de Rick Riordan et je ne suis pas prête du tout... Snif. Déjà.

Tomes précédents :

Prochaine lecture : Red Queen, tome 2 : Glass Sword de Victoria Aveyard.
Decorated Christmas Tree